La phrase
« La France n’est pas prête à faire les réformes nécessaires pour remettre son économie sur les rails »

C’est le Commissaire allemand à l’énergie Günther Oettinger qui a tenu ces propos mardi 28 mai 2013 devant la chambre de Commerce belgo-luxembourgeoise-allemande à Bruxelles. Il expliquait à son auditoire que l’Union européenne avait besoin d’une refonte totale, mais que le comportement de certains pays empêchait cela. Et tout le monde en a pris pour son grade. Ce soir-là l’ancien ministre-président du Baden-Wurtenberg n’a pas hésité à qualifier « d’ingouvernables » l’Italie, la Roumanie et la Bulgarie, et a même critiqué –celle qui pourtant lui a permis d’obtenir son poste- la chancelière allemande Angela Merkel « qui met en péril la réussite économique de l’Allemagne avec un programme politique erroné ». Si certains points peuvent paraître valides la manière de les adresser ne semble pas être la meilleure façon de faire avancer le schmilblik.


Espace réactions ()

A voir également

Autres semaines

3 juin 2013
20 mai 2013
13 mai 2013
7 mai 2013
29 avril 2013
24 avril 2013
16 mars 2013
26 février 2013
19 février 2013
14 février 2013
semaines precedentes
Ils nous tweetent
Facebook
Politique
Economie
Société & Médias
Développement durable
Affaires intérieures
Affaires extérieures
Bruxelles & Euro-bulle
France
UE 28
L’autre Europe
Monde
© Groupe Euros du Village 2010 | Mentions légales | Site réalisé avec SPIP | Réalisation technique et design : Media Animation & Euros du Village France